Informations supplémentaires

bd illus
mondepiece couv















gaspard et ulysse gry

ISBN :978-2-917897-39-3/ parution le 28 juin 2018
112 p / 21 x 29 cm / 18 €
 
Couverture cartonnée


extrait                                        

VIDÉO


Et si notre société était un gigantesque plateau d’échecs, avec un roi, des pions rebelles et des dames migrant d’un autre plateau, menacées d’expulsion ?
Entre manipulations, corruption, chasse aux migrants et montée du totalitarisme, ce thriller politique décrit l’actualité d’une société prise dans l’engrenage d’une partie destructrice.       
                  

couv-un-monde-en-pieces       gp-1-monde-en-pieces



int-et-le-monde-ira-de-travers-3       int-femme-en-bas-2



Grâce à son succès sur le web, Un Monde en Pièces, en phase avec l’actualité, a fait partie de la sélection numérique du concours Digital Challenge du Festival d’Angoulême 2017 et a été salué sur les ondes de France Inter.               
Mis en ligne sur le web à l'automne 2017 : vue par 12500 visiteurs uniques à ce jour (54000 pages vues) / formation d’une communauté de fans actifs sur Facebook.
https://un-monde-en-pieces.com/




Ulysse Gry : 29 ans, diplômé du master Journalisme de Sciences-Po Toulouse. Graphiste et
dessinateur de presse chez Canal+.
Dessins politiques diffusés dans La Matinale de Canal+ jusqu'en 2013, puis sur Canalplus.fr et Clique.tv. Parallèlement il dessine pour son site de dessins d'actualité ulystrations.com, avec sa page Facebook de 21 500 abonnés et des collaborations ponctuelles pour Le Gorafi, Planète+, Studio Bagel,etc.
Illustrateur du webdocumentaire Iranorama pour France24 (prix du Public du festival WebProgram France 2013, et sélectionné au festival Nouveau Cinéma de Montréal et au One World Media de Londres), du livre CineCittà : manifeste anti-crise et pro graisse (écrit par Thomas Gayet, La Tengo Éditions, 2012) et de la bande-dessinée politique La Révolution... mais pas trop, publiée dans la revue Charles de mars 2012 à décembre 2013.

Gaspard Gry : 34 ans, diplômé en communication publique et politique de l'ISIC (Institut des Sciences de l'Information et de la Communication) et de Sciences-Po Bordeaux en 2006.
Anciennement communiquant politique pour les villes de Bobigny puis Nanterre, aujourd'hui webjournaliste (écrit et vidéo) pour la Communauté d’agglomération Est Ensemble, qui fait partie du Grand Paris et regroupe les banlieues de l’Est de Paris.

 


 

 
bodoi L’utilisation des règles et du vocabulaire des échecs est très maligne, tout comme l’idée d’inclure ce monde dans un vaste univers de jeux de plateaux, avec notamment des dames pour incarner les migrantes, parias et objets sexuels. Toutes ces bonnes idées dopent l’intérêt dans un récit éclaté, où l’on suit différents personnages qui seront amenés à se croiser. Et permettent de mieux s’immerger dans le graphisme impressionnant mais parfois assez aride d’Ulysse Gry, tout en ombres, contrastes noir/blanc et en lignes acérées. Ne vous arrêtez donc pas face un dessin qui paraîtrait dur et hermétique : une fois plongé dans l’intrigue, on ne la lâche pas et les petits problèmes de lisibilité sont vite oubliés. Une belle découverte. Benjamin Roure

LIRE LA SUITE

france-info  Chronique du réseau Librest sélection des livres de l'été : Une BD absolumment formidable !
Xavier Capodano libraire au Genre Urbain

LIRE LA SUITE

france inter 2005 logo.svg : Le choix absolu, pour la maîtrise du dessin, le scénario qui joue avec humour et causticité sur l'actualité du monde autant que sur le monde des échecs. Ici les pièces d’échecs règlent leur compte, le fou joue sa vie sur un coup de dé, et les dames s’invitent et se heurtent au sous-lieutenant Céquatre qui fait la police de l’immigration illégale. Christine Siméone
LIRE LA SUITE

rtbf: Avec un scénario et des dessins truffés de références et de jeux de mots liés aux échecs, les deux frères proposent un conte dystopique aux relents de lutte sociale avec ces Pions manipulés…comme des pions par un pouvoir tentaculaire et sans scrupule ne rechignant pas à l’élimination des gêneurs. Denis Marc
LIRE LA SUITE