Informations supplémentaires

bd illus
vulve couv















L'Art de la vulve
rokudenashiko

Traduction : Ariane Bataille

ISBN :978-2-917897-34-8/ parution le 25 MAI 2018
184 p / 17 x 24 cm / 20 €
 
Couverture souple avec rabats
traduction : ariane bataille


extrait                                        



Au Japon, l’art de la vulve ne passe pas. L’artiste tokyoïte Rokudenashiko a été inculpée le 24 décembre 2014 et incarcérée six mois après sa première arrestation, pour avoir enfreint la loi relative à l’obscénité, en moulant son sexe puis en le scannant en 3D afin de construire un canoë-kayak.
Son travail, insolite et non dénué d’humour, vise à casser le tabou de la représentation du sexe féminin dans son pays, qui reste interdite — celui-ci est flouté, pixélisé ou estompé sur les photos, les dessins et dans les films — alors que la pornographie est largement diffusée. De son côté, le pénis est fêté comme il se doit chaque année pendant le festival du phallus de fer de kawasaki.
Le récit de cette arrestation, médiatisée dans le monde entier, a permis de mettre en évidence les contradictions d’une société japonaise sclérosée par ses tabous — elle n’est bien sûr pas la seule — concernant plus généralement le statut de la femme. 
                        

couv-avec-tranche-2     int-folle-1     int-3-igoumi





p169-art-de-la-vulve-une-obscenite-2-2

«J’oeuvre pour renverser la vision masculine du sexe féminin dont on ne parle qu’à travers le prisme du concept d’obscénité et je suis mortiée que la juge n’ait pas compris cela» a déclaré Megumi Igarashi à l’issue de l’énoncé du verdict lors de sa première arrestation.
Un reportage sur l’autrice a été réalisé au Japon par une journaliste belge, la presse et les télés françaises s’en sont faits l’écho.

https://www.youtube.com/watch?v=7ZYDGN4TPZU
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/07/15/l-art-vaginal-passe-mal-au-japon_4457619_3246.html
http://www.lci.fr/france/une-artiste-japonaise-arretee-a-cause-dun-kayak-en-forme-de-sexe-feminin-1140364.html
http://www.atlantico.fr/atlantico-light/japon-artiste-condamnee-pour-sculptures-vagin-2692645.html
https://francais.rt.com/international/20282-japonaise-condamnee-pour-avoir-montre





Megumi Igarashi (五十嵐恵) est une artiste plasticienne japonaise née en 1972, se faisant appeler Rokudenashiko (ce qui signifie bonne à rien ou mauvaise fille). Sa spécialité est l'art de la vulve : « son travail, insolite et non dénué d'humour, vise à casser le tabou de la représentation du sexe féminin. »
Selon elle, le sexe féminin « est vu comme obscène car il est trop caché, alors qu'il s'agit juste d'une partie du corps de la femme ». Son but est de « démystifier » les organes génitaux féminins, « alors que les illustrations de pénis font partie de la pop culture ».
On lui doit des dioramas (petites maquettes ayant pour cadre son paysage pubien), des coques de smartphone, des bijoux, des gâteaux ou des lampes, et un canoé kayak construit sur le modèle de son vagin, préalablement scanné en 3D et dont le scanne a été envoyé à une trentaine de personnes afin de les remercier d'avoir soutenu financièrement cette réalisation. Elle a été inculpée le 24 décembre 2014 pour avoir enfreint la loi japonaise sur la pornographie.
Une de ses dernières réalisation (en 2014) est une marionnette nommée Gundaman, qui fait référence à une figure à succès de l'animation japonaise, Gundam2. Le suffixe japonais man (diminutif de manko, un mot cru), contrairement à sa sonorité de superhéros, de type Superman ou Spiderman, affuble le personnage d'une vulve.

 


 


actua-bd : Arrêtée puis condamnée pour avoir diffusé des œuvres créées à partir de sa vulve... Nous devons cette histoire surréaliste à l'artiste Rokudenashiko et au Japon, où le délit d'obscénité existe encore. Le livre édité par Presque Lune retrace cette histoire, nous enseigne une foule de détails sur le Japon et pose question sur sa culture au sens large. Frédéric Hojlo

LIRE LA SUITE

slate JUIN 2018 : Aujourd’hui, Rokudenashiko voit son manga édité partout dans le monde. Et tandis que la bureaucratie japonaise cherchait encore à statuer sur son cas totalement atypique, les journalistes du monde entier commençaient à s’amuser de son art et à s’indigner du traitement qui lui était fait. Elle s’engage encore à «libérer la manko» et tous peuvent désormais s’offrir pour quelques yens sa mascotte-vulve. En France, les femmes peuvent se rendre à des ateliers d’auto-gynécologie pour découvrir leur corps. Il existe même des spectacles autour des règles pour les désacraliser. Doucement, la manko se libère. J’ignore si Rokudenashiko est devenue amie avec Lady Gaga, mais la voir pagayer à Tokyo dans son moulage de vulve il y a quelques années a certainement contribué à me faire devenir la féministe que je suis. Lucile Bellan
LIRE LA SUITE

 
dbd JUIN 2018 : Plutôt que de plaider coupable comme la grande majorité des personnes inculpées au Japon, Rokudenashiko s'est battue pour sa liberté d'expression. Elle raconte son expérience dans une série d'histoires courtes très drôles, entrecoupées d'explications juridiques et culturelles tout aussi passionantes. Ce qu'on y apprend sur le système carcéral et la pudibonderie nippone est tout bonnement hallucinant. Ronan Lancelot
LIRE LA SUITE