Informations supplémentaires

bd illus
burroughs couv















Burroughs
João Pinheiro
Traduction : Dominique Nédellec

ISBN :978-2-917897-27-0/ parution le 09 JUIN 2017
112 p / 17 x 24 cm / 17 €
 
Couverture cartonnée


couverture-burroughs  Extrait  ET  VIDÉO                                    



L’aventure littéraire de William S. Burroughs, écrivain américain emblématique de la Beat generation, commence le jour où, se prenant pour Guillaume Tell sous l’emprise de l’alcool, il tue sa femme accidentellement. Dès lors, il n’aura de cesse de se débattre contre sa puissante paranoïa délirante et autodestructrice.
C’est avec beaucoup de talent que João Pinheiro nous plonge en apnée dans l’univers halluciné de Burroughs, se délectant de ses textes fragmentés, abstraits, imbibés de substances toxiques, nous entraînant toujours plus loin dans une descente aux enfers avec l’urgence d’un polar coincé dans une console de jeux vidéo, où l’humour macabre se mêle à la fange la plus délétère.

« Le langage est un virus qui vient de l’espace.»

 

burroughs-couv-ok            tranche-burroughs

4e-couv-burroughs           burroughs-p28






PROJET BILL

J’ai conçu le Projet Bill (www.projetobill.com) en 2013 pour rendre hommage à l’écrivain William S. Burroughs, dans la perspective du centenaire de sa naissance, qui aurait lieu l’année suivante, précisément le 5 février 2014. L’idée était de publier des travaux inédits, principalement de la bande dessinée, mais également des textes et de la musique, en lien avec l’univers burroughsien. La revue a commencé sur le Web comme une expérience, avec un double objectif : d’une part, multiplier les ressources virtuelles et, d’autre part, encourager des rencontres réelles entre créateurs et lecteurs – à la manière d’un virus qui se propage non sans produire des effets collatéraux.

Ceux-ci n’ont pas tardé : productions recourant au cut-up (technique consistant à découper un texte original et à en réagencer les fragments en vue de créer un nouveau texte), voyages sonores, glitch art, adaptations de textes de Burroughs en BD, remix d’images trouvées sur Internet, xylogravures, entretiens post mortem, portraits du vieux Bill et autres propositions expérimentales que j’ai commencé à recevoir quotidiennement.

Je me suis moi-même mis à expérimenter : cut-up, enregistrements, remix… De ces expérimentations est née l’histoire « Interzone Game », dont j’ai démarré la publication hebdomadaire sur le site sous forme de strips. L’idée de départ était toute simple : Burroughs est un personnage de jeu vidéo et sa mission, à mesure qu’il enchaîne les étapes, consiste à fuir les Agents du contrôle, à trouver de la drogue pour maintenir sa barre d’énergie au plus haut, à rédiger des rapports et à échanger des messages avec des personnages des bas-fonds de l’Interzone : dealers, gigolos, pédés, putes, Mugwumps, écrivains beat, médecins, exterminateurs de cafards et autres mouchards typiques des films noirs. Dans la dernière partie, il rencontre le Dr Benway dans un hôpital clandestin, où celui-ci se livre à ses expériences sadiques, et, au lieu de le tuer, comme on s’y attendrait dans un jeu de ce genre, il fait alliance avec le monstre et tous deux décident de travailler ensemble.

La toile de fond une fois définie, je me suis mis à improviser, en utilisant différentes techniques de collage, en même temps que je m’immergeais dans l’œuvre de l’oncle Bill. L’histoire s’est peu à peu étoffée et les épisodes sont devenus plus complexes que ce que le jeu de départ laissait présager. Les effets du virus que j’avais propagé se sont retournés contre moi et je n’ai eu d’autre choix que de déverser toute la folie qui m’envahissait dans les pages qui, finalement, composent cet album.

João Pinheiro





Né en 1981, João vit et travaille à São Paulo au Brésil. Artiste visuel et auteur de bandes dessinées, Pinheiro a contribué à travailler avec divers magazines et journaux, des éditeurs de livres, mais aussi des producteurs de vidéos et agences de publicité. Il est l'auteur de Kerouac (Devir, 2011), de Burroughs (Veneta, 2015) et de Carolina (Veneta, 2016) en partenariat avec Sirlene Barbosa.


http://jpinheiro.com.br/


 



CANAL BD Juin-juillet 2017
:
João Pinheiro s'est inspiré des techniques de Burroughs et de ses écrits les plus célèbres (Le Festin nu, Queer, Révolution électronique, les Limites du contrôle), pour rendre hommage à cet écrivain superbement déjanté.

LIRE LA SUITE


ACTUA BD
DU 10 JUILLET 2017 :
Après avoir défini une trame générale, dans laquelle William S. Burrroughs devient un personnage de son propre univers, où il doit franchir des étapes dignes d’un jeu vidéo, João Pinheiro s’est inspiré des "techniques" de l’écrivain - improvisation, découpage et collage, cut-up [1] - pour développer son récit. Le résultat en est une bande dessinée fascinante, faite de courts chapitres reliés entre eux par quelques motifs narratifs et graphiques, truffés de références, au dessin changeant et à la composition mouvante. Un ouvrage - presque - aussi halluciné que les œuvres de Burroughs lui-même, à la fois hommage et variation, semant la confusion entre biographie et adaptation. Frédéric Hojlo

LIRE LA SUITE

ÉMISSION RADIO LA CASE DE SEB :
ÉCOUTER