Informations supplémentaires

bd illus
larborescent couv















L'arborescent
pieter coudyzer

Traduction : Laurent Bayer

ISBN :978-2-917897-26-3/ parution le 14 mars 2017
116 p / 17 x 24 cm / 19 €
 
Couverture cartonnée


larborescent-couverture-rvb                                         



L'histoire d'une métamorphose où Tom, adolescent, devient peu à peu "Arborescent".
Élève discret et différent, à l'apparence désuète, il subit régulièrement les sarcasmes des autres élèves de son école. La solitude est sa compagne de tous les jours, une solitude contrainte qui le pousse peu à peu à se retirer du monde. C'est lors d'une sortie en forêt, qu'il réalise son osmose végétale et ressent comme une force spirituelle qui s'immisce en lui pour lui donner un réconfort qu'il n'a pas ressenti depuis très longtemps.
Dès lors, la métamorphose est en route l'éloignant toujours plus de ses congénères.
Combien même il essaiera de trouver un chemin dans cette société afin de continuer à vivre à peu près normalement, il suffira d'un déclic pour le replonger dans les affres du passé et déclencher ainsi l'irrémédiable.


arbo-face-et-dos          arbo-tranche-jaune

arbo-tranche          arbo-int

                         



"L'Arborescent" est la première bande dessinée de Pieter Coudyzer et nous retrouvons la même intensité graphique que dans ses films.
L'auteur s'est inspiré de sa propre expérience pour écrire ce roman graphique, comme si ce support était un exutoire idéal.
Finalement, c'est toute la résilience de l'auteur qui rejaillit dans cette oeuvre artistique fascinante, allégorie d'une transformation, dont les dessins très explicites compensent la sobriété du texte.
Une telle force se dégage de cette oeuvre picturale que son dessin en devient littéralement une peinture. C'est tout un procédé d'encrage, de palette graphique ajoutés à une technique d'aquarelle qui crée l'alchimie de cette oeuvre.

Pieter Coudyzer est reconnu au pays Flamand pour son magnifique travail graphique dans le film d'animation, récompensé de nombreuses fois.
https://vimeo.com/user2368812


Photos du festival BD d'Angoulême 2017 :

photo-stand-angouleme




Pieter Coudyzer, auteur belge flamand, a fait ses études d’art dans la célèbre Académie royale des Beaux-Arts de Belgique.
Il est primé plusieurs fois pour ses courts métrages d’animation (festival du film d’animation à Bruxelles pour le grand prix Anima 2004 et 2014, nomination au cartoon d’or 2004, prix Francis Pycke Award 2003,  et prochainement en compétition pour le festival du film d’animation d’ Annecy juin 2016 pour son film "Beast".


 


Bodoï le 6 Avril 2017 : Dans cette première bande dessinée, Pieter Coudyzer, réalisateur flamand de films d’animation propose un graphisme mêlant réalisme et grotesque, particulièrement puissant, qui en devient presque dérangeant dans son utilisation répétée de très gros plans et des personnages aux traits étrangement spectraux. Le scénario, sombre et kafkaïen mais non dénué d’une certaine poésie, est directement inspiré du vécu de Coudyzer. (...)

L’Arborescent reste néanmoins une œuvre troublante et atypique, qui illustre de manière étonnante la réticence avec laquelle la société accepte la différence. Blandine Champagneur

LIRE LA SUITE

AAARG N°8 Avril : (...) Tout d’abord L’Arborescent, de Pieter Coudyzer, multiplement primé pour ses courts-métrages d’animation, et dont c’est le premier livre. Le bouquin raconte l’histoire d’une métamorphose, celle de Tom, adolescent solitaire, malmené, mal dans sa peau, qui se voit se transformer doucement, mais immuablement, en arbre. Graphiquement vraiment étonnant, maîtrisé, beau, le livre est une métaphore qui prend racine dans la propre expérience de l’auteur et son chemin de résilience... Pierrick Starsky

Lire la suite

Librairie La Rubrique à bulles le 20 mars 2017
:
Depuis son enfance, Tom a toujours été brimé par ses camarades. Trop discret, trop différent. Il se réfugie dans le bruissement paisible de la forêt qu'il écoute sur son lecteur CD. Sa solitude devient une maladie quand la forêt qu'il affectionne tant commence à pousser à l'intérieur de lui... "Arborescent" dépeint avec force et mélancolie l'adolescence et ses métamorphoses souvent influencées par le regard des autres. Issu de l'animation, Pieter Coudyzer réussit à développer dans son premier roman graphique une intensité graphique qui nous fait ressentir véritablement ce besoin de s'évader, sans espoir de retour, pour échapper aux souffrances d'une transformation physique et spirituelle que n'aurait pas renié Cronenberg.